LOGIN
Identifiez-vous ou créez un compte
Avatar
Pas encore de compte?

Enregistrez-vous. C'est gratuit. Vous profiterez ainsi de toutes les fonctionnalités du site

Réinitialiser mon mot de passe - Me rappeler mon identifiant

Identifiant
Mot de passe
Se souvenir de moi
to buy 2017 autodesk maya 2017 serial number adobe indesign cs6 for mac light price for light price discount autocad 2015 access 2013 student version

A retenir :

La communication interne, qu’elle soit autonome ou rattachée à la communication externe doit être organisée.
L’objectif est de faire circuler efficacement l’information et d’assurer par là le bon fonctionnement de l’association.La communication interne doit avoir une finalité au-delà de sa mission première (informer). Elle vise à fédérer pour renforcer l’efficacité de l’association. Pour cela, elle doit émettre des messages clairs et, ce qui est parfois difficile, se mettre en position d’écoute.

Il en est de la communication interne comme de la communication externe. C’est le bureau de l’association qui va fixer les grandes lignes.
Il va sans dire que la taille de l’association sera déterminante.
Dans les petites structures, la communication interne s’identifiera à une simple relation interpersonnelle : les rencontres périodiques, les assemblées générales, les visites au siège ou tout simplement les coups de téléphone suffiront à faire circuler l’information.
Dans les structures plus importantes (plusieurs centaines de membres), la communication interne sera formalisée et structurée.

Une triple mission

  • informer
  • fédérer
  • impliquer les membres
  • maintenir la cohérence avec les objectifs de la communication externe


Des liens étroits avec la communication externe

Pour des raisons de commodité plus que pour des motifs de taille, la communication interne est souvent rattachée à la communication externe.

Les avantages de cette formule sont indéniables :

  • unité de ton dans la communication
  • utilisation des mêmes compétences pour des fonctions finalement similaires
  • rationalisation des moyens techniques (conception des supports écrits, organisation des réunions, etc.)


L’assemblée générale

C’est l’un des moments forts de la communication interne (et de la communication externe par le truchement des retombées dans la presse). Son côté souvent formel n’en fait pas pour autant un moment privilégié dans la mesure où la communication y est essentiellement descendante.

Communication descendante

C’est le volet apparemment le plus facile de la communication interne. Ses objectifs sont de :

  • faire connaître la stratégie de l’association et ses objectifs
  • mobiliser sur des actions précises (organiser une animation publique, recruter de nouveaux membres, accroître la notoriété de l’association, trouver des moyens matériels ou financiers, organiser un forum ou des assises nationales, envoyer des missions à l’étranger etc.)
  • repérer les meilleurs outils de communication interne (journaux internes, notes d’information, internet, réunions d’information, affichages, mailing) pour chaque action spécifique, sachant que tous n’ont pas la même rapidité.

Attention : Éviter le trop-plein

Si le souci d’information est louable, il ne doit pas se transformer en rafales d’informations linéaires. L’abondance peut nuire et les informations importantes se perdre dans un flot de comptes-rendus et de notes administratives.

Communication ascendante

C’est souvent le parent pauvre de la communication interne. Or, son absence est source d’incompréhension, de frustrations (« on ne nous écoute pas », « on l’avait bien dit ») et de dysfonctionnement.

Pourtant son rôle est capital :

  • être à l’écoute des membres de l’association
  • les associer aux prises de décisions
  • être sûr que les messages diffusés ont été bien compris
  • identifier les tensions ou les dissensions dès leur origine


Le journal interne (avec le courrier des lecteurs), les réunions (avec un ordre du jour ouvert à tous), internet, le téléphone, les échanges trop complexes sont autant de lieux ou peuvent se croiser communication descendante et ascendante.

La volonté de communiquer

Le succès, ou non, de la communication interne n’est pas seulement une affaire d’outils spécifiques mais de volonté, celle du président ou des instances dirigeantes. Si le goût du secret ou la peur de communiquer sont leur principale caractéristique, il n’y aura pas de bonne communication. Il faudra en tenir compte au moment d’élire le bureau de l’association.


Pour aller plus loin :
Responsable de la communication interne

Pour vous aider : MAISON DES ASSOCIATIONS DE STRASBOURG